Applications mobiles pour la géolocalisation GPS de données archéologiques sur le terrain

La géolocalisation (on retrouve également les termes de géoréférencement, de relevé GPS ou de cartographie) d’entités archéologiques, qu’elle soit faite dans le cadre de fouille ou de prospection est inhérente à l’activité de recherche scientifique. L’interprétation archéologique est dépendante du travail d’étude de l’organisation spatiale des découvertes de terrain. Mais le géoréférencement ne semble, à première vue, pas évident quand on ne dispose pas de matériel haute-technologie que sont les récepteurs GPS et stations totales.

Heureusement, il existe aujourd’hui quelques applications gratuites disponibles sur téléphone portable type smartphone et iPhone, orientées « archéologie » et permettant de relever les positions d’objets puis d’exporter ces informations pour une exploitation dans un logiciel SIG. Il faut néanmoins avoir en mémoire que la précision de l’information de positionnement est dépendante du matériel utilisé. Cette précision en généralement comprise entre 0 et 10 mètres (voire plus en fonction des conditions d’utilisation) en latitude/longitude depuis un téléphone portable. L’exploitation de ces outils est d’avantage adaptée à la prospection pédestre qu’à la fouille.

Présentation de quelques outils gratuits de géolocalisation utiles pour l’archéologie :

 

·        Archeotracker

Application fonctionnant sur smartphone de type Android, elle permet d’enregistrer la position d’artefacts archéologiques à partir de catégories préétablies (silex, céram rouge, céram noire, etc.) mais également de créer des boutons correspondant à ses besoins propres avant ou pendant la mission de terrain. Une fois la fonction GPS activée et la réception de réseau établie, il suffit de cliquer sur le bouton souhaité pour enregistrer la position de l’objet correspondant. L’information spatiale archéologique est donc uniquement ponctuelle.

Le format de données ensuite exportées est le GPX. Les points sont donc directement exploitables dans les logiciels SIG. Le texte renseigné sera contenu dans une colonne de la table attributaire du logiciel. Il est également possible d’afficher sur l’ordinateur les traces du trajet parcouru sur le terrain, traces qui sont automatiquement enregistrées durant toute la durée de l’utilisation d’Archeotracker.

Plus d’infos ici :

https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.universite_toulouse.umr_5608_traces.archeotracker&hl=fr

 

·        Collector for ArcGIS :

Fonctionnant sur smartphone de type Android ainsi que sur iPhone, cette application permet de se connecter à un projet SIG mis en place dans le cadre d’un programme de recherche, et d’avoir accès aux bases de données spatiales des projets. L’utilisateur géolocalise les objets archéologiques qui iront automatiquement alimenter une base de données existante, dans le respect des conditions d’utilisation pré-établies (listes déroulantes de valeurs, possibilité d’enregistrer des informations ponctuelles, linéaires ou surfaciques, etc.).

Si la base de données a été configurée pour, il est possible de prendre un cliché photographique sur le terrain, puis de le joindre à cette base.

Cette application permet donc de géoréférencer des données spatiales qui vont alimenter instantanément de véritable bases de données créées au préalable, et de visualiser les résultats en rentrant au bureau.

Plus d’infos ici :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.esri.arcgis.collector

 

·        Autres applications

Il est possible de retrouver d’autres application non exclusivement adaptées pour l’archéologie mais permettant d’enregistrer des points nommés avec des étiquettes à choisir parmi une liste pré-établie

GPS Waypoints

L’application GPS Waypoints n’a pas été développée dans l’objectif d’une utilisation en archéologie, mais permet néanmoins de créer des points rattachés à une information textuelle.

Elle fonctionne sur smartphone.

Plus d’infos ici :

https://play.google.com/store/apps/details?id=pt.bluecover.gpsegnos


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.